Cinq conseils pour mettre fin au gaspillage alimentaire



Sachant que les Canadiens gaspillent plus de nourriture qu’ils n’en consomment, vous êtes-vous déjà demandé comment réduire le gaspillage alimentaire? Voici cinq conseils pour vous aider à changer vos habitudes à la maison :
 



Planifiez votre épicerie.

Vérifiez ce que vous avez à la maison avant de vous rendre à l’épicerie. Composez un menu pour la semaine d’après ce que contiennent votre réfrigérateur et votre garde-manger. Faites ensuite la liste de ce qu’il vous reste à acheter.

À l’épicerie, évitez d’ajouter des produits superflus à votre panier; ils risquent davantage de prendre le chemin de la poubelle.
 



Vérifiez les dates.

Prenez le temps de vérifier les dates de péremption des aliments que vous choisissez dans les allées. Si vous prévoyez manger de la viande le jour même, n’hésitez pas à choisir un morceau dont la date de péremption est proche. Ainsi, l’épicier ne risquera pas de le jeter si personne d’autre ne l’achète.
 



Évitez les achats en trop grande quantité.

Comme les articles de très gros format sont offerts à moindre coût, ils sont souvent fort attrayants pour les familles qui essaient d’épargner. Mais franchement, aurons-nous un jour besoin de deux litres de mayonnaise? Sachez que lorsque la nourriture se gâte, c’est une perte d’argent plutôt qu’une économie qui se produit.
 



Donnez à la banque alimentaire de votre région.

Le gaspillage est d’autant plus triste que des millions de familles peinent encore à manger à leur faim. Pensez à donner à une banque alimentaire les produits qui dorment sur les tablettes de votre garde-manger. Certains centres acceptent même les surplus de votre potager.
 



Nourrissez votre jardin par le compost.

Une grande quantité de déchets alimentaires finissent au dépotoir chaque année. En compostant, nous réduisons ainsi nos déchets et créons pour notre jardin un fertilisant gratuit et nutritif. Tout peut être composté, depuis les retailles de légumes crus jusqu’aux pelures de fruits, en passant par les sachets de thé, le marc de café, les coquilles d’œufs et de petites quantités de papier et de carton souple.

Ces petits changements à vos habitudes alimentaires, pour faire l’épicerie et planifier vos repas, peuvent avoir un effet extrêmement bénéfique sur votre budget familial, votre niveau de stress, mais surtout sur l’environnement.