Six conseils pour réduire son empreinte écologique durant les vacances



Si les vacances riment avec voyage, plaisir et lâcher-prise, cette période ne devrait pas pour autant être synonyme de surconsommation! Vous avez la conscience écologique à la maison, mais avez-vous le courage de l’apporter dans vos bagages? Voici donc quelques trucs qui pourront certainement réduire votre empreinte environnementale durant votre séjour outre-mer…ou dans la ville voisine!
 



Évitez le gaspillage et tentez de réduire vos déchets.

Utilisez la même bouteille d’eau ou une gourde durant tout le voyage. Évitez l’usage des sacs de plastique, l’achat de produits suremballés et les portions individuelles lorsqu’une fringale vous envahit.

Apportez vos propres bouteilles de shampoings et de savons (biodégradables si possible). Réutilisez les mêmes serviettes durant votre séjour à l’hôtel et laissez une note à la femme de chambre pour éviter qu’elle les remplace chaque jour. Mieux encore, optez pour le camping si la nature vous appelle!
 



Minimisez les déplacements.

Privilégiez le transport en commun, le vélo et la marche plutôt que la voiture. En plus, c'est une bonne façon de découvrir un nouveau coin de pays!
 



Pensez local!

Encouragez l’économie de la région en profitant des marchés régionaux, des produits de saison et des petits restaurants si charmants qui permettent de faire de belles rencontres et de s’imprégner de la culture locale.
 



Voyagez léger.

Le poids des bagages contribue à augmenter l’émission des gaz à effet de serre (GES), tout particulièrement en avion. Par exemple, 15 kg de moins dans ses valises réduit entre 100 et 200 kg/équivalent/CO2 d’un vol Montréal-Calgary. Vous transporterez une glacière dans votre voiture? Pourquoi ne pas opter pour un modèle léger, recyclable et fabriqué à 70 % de carton recyclé!
 



Compensez les GES générés.

Si vous faites un voyage en avion, acheter des crédits carbone représente une bonne façon de réduire son empreinte générée par le vol. L’achat de crédits carbone permet, par exemple, à des organismes de reboiser en votre nom pour le nombre de GES générés durant un voyage. Plusieurs organismes comme EnRacine, Ecotierra et Planetair offrent la compensation carbone. Pour en savoir plus sur cette pratique, la Fondation David Suzuki a élaboré un guide qui explique bien ce qu’est la compensation carbone.



Soyez économe!

Avant de vous procurer l’équipement complet du parfait campeur, empruntez un peu d’équipement à vos amis, à la famille ou tournez-vous vers les sites de petites annonces pour dénicher du matériel en bon état à moindre coût. Donnez une deuxième vie à l’équipement qui dort chez vos parents depuis quelques années!